En avant, Mars ! : Chronique de simulations martiennes PDF

Andy Weir fait cette chose incroyable où il fait ressentir au lecteur l’isolement que ressent Mark Wagner, et il le fait si subtilement, on ne se rend même pas compte qu’il le fait jusqu’à ce que ce soit fait.


ISBN: 2804017737.

Nom des pages: 179.

Télécharger En avant, Mars ! : Chronique de simulations martiennes gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Société internationale fonctionnant sur fonds privés, la Mars Society, a pour but de promouvoir l’exploration de la planète Mars. En collaboration avec la Nasa, cette société a installé sur l’île de Devon (grand Nord canadien) un habitat simulant une base à déposer sur Mars dans le futur. Parmi 250 candidats ingénieurs, scientifiques et spécialistes du spatial seuls dix candidats ont été retenus, dont un belge : le Dr Vladimir Pletser, sélectionné pour participer à une première campagne de simulation d’une mission martienne sur cette île déserte bien au-delà du cercle polaire. Le but de cette simulation : montrer la faisabilité technique, scientifique et opérationnelle d’une mission habitée. Six équipages ont occupé cet habitat à tour de rôle pendant une semaine, pour conduire des expériences scientifiques en géologie, géophysique, biologie et psychologie de groupe. Vladimir Pletser a participé à la seconde rotation en juillet 2001, comme responsable d’une expérience franco-belge de géophysique portant sur la recherche d’eau sous la surface de la planète par une méthode sismique.
En décembre 2001, une autre base est installée dans le désert de l’Utah et Vladimir Pletser y participe à une seconde campagne de simulation durant laquelle, en collaboration avec un de ses collègues de l’Agence spatiale européenne, il mène une expérience portant sur les aspects psychologiques et opérationnels de la culture des plantes à l’intérieur de l’habitat martien.
En avant Mars ! est le journal de bord tenu par Vladimir Pletser pendant ces deux simulations. Il y relate la vie quotidienne, les travaux scientifiques, les explorations dans ces environnements extrêmes en préparation des futures missions habitées vers Mars.

Si la cosmologie est votre sujet préféré, alors vous avez eu de la chance. Nous venons juste d’avoir le premier Pancam mis en place au début de la semaine dernière, et il a fallu une image parfaite la première fois que nous avons poussé le bouton. Incroyable. Celui-ci est un modèle d’ingénierie, donc il ne va pas non plus sur Mars. Il portait six bouteilles vides et les laissa tomber une par une dans les eaux profondes du canal bleu.

Le cycle quotidien de pression plus élevée le matin et de pression plus faible le soir résulte du chauffage diurne de l’atmosphère par le soleil. Ce n’est pas au-delà de la compréhension de beaucoup de lecteurs (même si cela passera par un bon nombre), c’est la part du temps, le nombre de pages, le volume des obstacles à surmonter, et l’explication très détaillée de tant d’entre eux qui incline le livre un peu trop vers la démo MacGyver. Bradbury choisit d’ouvrir Stories avec deux morceaux qui semblent aussi directs qu’une encapsulation de son travail et de ses thèmes. Le Martien raconte la tentative de Watney de survivre dans un environnement littéralement étranger, en utilisant seulement les outils et son intelligence.